Trouver une alternative aux Piles Electriques

Trouver une alternative aux Piles Electriques
23 mars 2017 No Comments Les Projets Blue Economy Julian Blineau

Un coût énergétique énorme

Environ 40 milliards de piles sont fabriquées et commercialisées chaque année. Les piles sont une source d’énergie facile et pratique, mais on ne réalise pas les conséquences dévastatrices que ce petit objet de la vie de tous les jours impose à la planète et à notre santé.

Les piles sont fabriquées avec des matériaux extraits de la Terre, sans jamais tenir compte de l’épuisement à terme des ressources minières naturelles.

Le coût énergétique nécessaire pour fabriquer une pile est effrayant : le coût total d’un kilowattheure (kwh) provenant d’une pile par rapport à celui provenant du courant domestique est de 100 à 500 fois plus élevé.

Mais le problème majeur, c’est que tout concourt à ce que les piles soient jetées : leur faible coût à l’achat, leur grande disponibilité,  leur petite taille. Même dans un pays civique comme la Suède, plus de la moitié des piles utilisées chaque année ne sont pas recyclées. Ainsi, le métal et les produits chimiques d’une pile finissent tôt ou tard par atterrir dans nos écosystèmes contaminant ainsi les nappes phréatiques ou les sols fertiles.

Même si les industriels déboursent des milliards pour améliorer leur rendement ou leur taille, la plus performante des piles continuera à être fabriquée avec des matériaux extraits de la terre et utilisera des métaux polluants et dangereux pour la santé.

La Nature comme modèle

Pourtant, les différentes espèces vivantes qui peuplent la planète savent faire de l’électricité sans pile ni réseau électrique : par gravitation, par différence de température, par différence de PH, en utilisant l’énergie cinétique d’un muscle, en utilisant l’énergie piézoélectrique* des battements du cœur, en convertissant du CO2, … pourquoi ne pas étudier et imiter ce qui fonctionne depuis des millions d’années !

C’est cette démarche qui a conduit le professeur Jorge Reynolds à étudier le cœur et le rythme cardiaque des baleines (cf article « les battements du cœur »). Ses études approfondies ont inspiré la mise au point d’un prototype de nano-stimulateur cardiaque alimenté uniquement par l’énergie piézoélectrique des battements du cœur, donc sans batterie. Il existe d’autres inventions liées à ses travaux, et il en est une qui pourrait signifier beaucoup pour notre planète, en permettant la fin de notre dépendance aux piles et aux batteries.

L’Exemple de la télécommande piézoélectrique

Des innovations concrètes sont déjà en cours depuis de nombreuses années. Sur le site de Piezoelectrique, on pouvait lire en octobre 2011 un article sur la jeune entreprise ARVENI qui présentait  au salon de l’innovation « Grenoble Innovation Fair », une télécommande télévision piézoélectrique sans pile (à découvrir ici).

Pourtant, en 2017, on constate que nos télécommandes télévision fonctionnent toujours avec des piles ! Pour passer de la parole à l’action il faut démontrer que ces innovations affichent une vraie compétitivité et un positionnement stratégique. Et cela dans une économie ouverte, avec des acteurs convaincus, qui se frayent un chemin au sein d’un environnement concurrentiel.

*La piézoélectricité est la propriété que possèdent certains corps de se polariser électriquement sous l’action d’une contrainte mécanique et réciproquement de se déformer lorsqu’on leur applique un champ électrique.

A propos de l'auteur
Julian Blineau Etudiant en Master Spécialisé Stratégie Marketing à l’Ère Digitale au sein d'Audencia Business School. je suis passionné d'innovation et d'entrepreneuriat. Curieux et pragmatique, j'aime m'investir pleinement dans mon travail pour obtenir des résultats.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *